La théorie des couleurs dans le modélisme, une vision personnelle par José Maria Bolio

La théorie des couleurs est un ensemble de règles de base du mélange des couleurs permettant d’obtenir l’effet souhaité en combinant des COULEURS PIGMENTAIRES.

Cependant, la théorie des couleurs, telle qu’elle est couramment enseignée, omet deux facteurs extrêmement importants :
LA TRI-DIMENSIONNALITÉ ET L’ÉCHELLE d’un modèle.

Dans la peinture sur figurine, le volume existant est mis en valeur par l’application de peinture de différentes teintes, avec le procédé “Ombres et lumières”, contrairement à la peinture traditionnelle en deux dimensions, où le volume est CRÉÉ, avec le même procédé. De même, recréer des effets tels que la saleté, l’érosion ou l’usure est intimement lié au traitement de la couleur et de ses différentes nuances.
La taille d’un modèle (échelle) a un impact important sur sa couleur, car plus un modèle est petit, plus la luminosité de la couleur doit varier, ce qu’on appelle le “Colour to Scale”.

Cela ne signifie pas que la théorie de la couleur et le cercle chromatique ne sont pas utiles pour la modélisation, au contraire, il est essentiel de connaître leurs principes et postulats de base et, pour cette raison, je vais essayer de donner un bref résumé pratique axé sur la peinture sur figurine historique.

LES PRINCIPES DE BASE :

  • LA TONALITE : C’est ce qui fait qu’une couleur est verte, bleue ou jaune, elle est en elle-même la couleur.
  • LA NUANCE : C’est la quantité de blanc ou de noir qu’un ton possède.
  • LA TEINTE: C’est la couleur pure à laquelle on ajoute un autre ton et qui lui fera avoir une certaine tendance à cette nouvelle teinte, rouge violacé, jaune orangé, etc. (Couleurs tertiaires)
  • LA LUMINOSITÉ : La quantité de lumière que possède une couleur et qui la rend plus claire ou plus foncée.
  • LA SATURATION : C’est l’intensité chromatique ou la pureté de la couleur.

À ce stade, il convient de noter que si de grands représentants de l’art universel ont appliqué les principes de la saturation dans leurs œuvres, dans le cadre du modelage historique, il convient d’être très prudent et respectueux :
L’uniformologie ne nous permet pas de grands apports esthétiques, car malgré tout, nous devons respecter la couleur (nous ne parlons pas de la teinte ou de la nuance, seulement de la couleur) et les combinaisons qui sont dans un uniforme et que nous ne pouvons pas changer… ou oui, mais c’est un autre sujet.
Par contre, les modèles civils ou la fantaisie, ouvrent un grand panorama pour ce sujet.

1. LE CERCLE CHROMATIQUE

Le cercle chromatique est la base de la théorie des couleurs et le principal outil pour connaître les couleurs et leurs mélanges.
Bien qu’il existe des centaines d’images du cercle disponibles, l’idéal est de fabriquer son propre cercle chromatique pour connaître les mélanges de base des couleurs primaires et secondaires d’une manière pratique et simple.

2. COULEURS PRIMAIRES

Les deux principaux systèmes de couleurs pigmentaires (CMYK) et (RYB) marquent comme couleurs PRIMAIRES

  • Bleu / Cyan
  • Magenta/ Rouge et
  • Jaune

omettre les couleurs dites achromatiques :

  • Noir
  • Blanc

Mais nous allons les inclure et les appeler :

“COULEURS DE BASE”
1 jaune
2 Rouge
3 Magenta
4 Bleu
5 Noir
6 Blanc

3) COULEURS SECONDAIRES :

Ils sont le résultat du mélange de deux couleurs primaires et sont :

  • Orange
  • Violet
  • Vert

4) COULEURS TERTIAIRES

Les couleurs de troisième génération sont appelées couleurs tertiaires. Chacune est obtenue en combinant une couleur primaire avec une couleur secondaire. Ces six couleurs intermédiaires ont des noms composés qui indiquent les couleurs d’origine :

  • Jaune-orange
  • Rouge-orange
  • Rouge-violet
  • Bleu-violet
  • Bleu-vert
  • Jaune-vert

5) COULEURS COMPLÉMENTAIRES

Une couleur complémentaire est une couleur qui contraste le mieux avec son opposé. Où que nous l’utilisions, elles se complètent parfaitement.
Encore une fois, dans le domaine de la modélisation historique, il faut être très prudent à ce sujet, car nous n’avons pas autant de “liberté”.
“La théorie est la subsistance, la pratique est la création”.
BONNE PEINTURE!

Version originale :

LA TEORÍA DEL COLOR Y EL MODELISMO.
Una visión personal
La teoría del color es un grupo de reglas básicas en la mezcla de colores para lograr el efecto deseado combinando COLORES PIGMENTO
Sin embargo, La Teoría del Color, como la enseñan comunmente, omite dos factores de suma imprtancia:
LA TRIDIMENSIONALIDAD Y LA ESCALA de un modelo.
En el modelismo, se resalta el volumen existente aplicando pintura de diferentes tonalidades, con el proceso de “Luces y Sombras”, contrario a la pintura tradicional en dos dimensiones, donde el volumen se CREA, con el mismo proceso. De igual manera, recrear efectos como suciedad, erosión o desgaste, está íntimamente ligado al manejo del color y sus diferentes matices.
El tamaño de un modelo (escala) repercute significativamente en su color, pues entre más pequeño sea un modelo, la luminosidad del color debe variar, el llamado “Color a Escala”-
Esto no quiere decir que la Teoría del Color y el Cículo Cromático no sirvan para el modelismo, por el contrario, es indipensable conocer sus principios y postulados básicos y, por ello, intentaré dar un breve resumen práctico y enfocado al modelismo histórico
PRINCIPIOS BÁSICOS:
•TONALIDAD: Es lo que hace a un color ser verde, azul o amaillo, es en sí El Color
•GAMA: Es la cantidad de blanco o negro que tiene un tono
•MATIZ: Es el color puro al que se le agrega otro tono y que lo hará, tener cierta tendencia a esa nueva tonalidad, Rojo violáceo, amarllo anaranjado, etcétera. (Colores Terciarios)
•LUMINOSIDAD: Cantidad de luz que tiene un color y lo hace más claro o más obscuro
•SATURACIÓN: Es la intensidad cromática o pureza del color.
*En este punto, cabe resaltar que si bien, grandes exponentes del arte universal han aplicado en sus obras los principios de la Saturación, pues en el Modelismo Histórico es necesario ser muy cauto y respetuoso:
La unifomología no nos permite grandes aportaciones estéticas, pues a pesar de todo, se debe de respetar el color (no se habla de la gama o matiz, solamente del color) y combinaciones que hay en un uniforme y que no podemos cambiar… o sí, pero ya ese es otro tema.
Por otro lado, los modelos civiles o bien la fantasía, abre un gran panorama para este tema.
1)EL CÍRCULO CROMÁTICO (Fotografía 1)
El Círculo Cromático es la base de la Teoría del Color y la principal herramienta para conocer los colores y sus mezclas.
Si bien hay cientos de imágenes disponibles del cículo, lo ideal es hacer uno mismo su propio Círculo Cromático para conocer las mezclas basicas de colores Primarios y Secundarios de manera práctica y sencilla. (Fotografía 1)
2) COLORES PRIMARIOS (Fotografía 2)
Los dos sistemas principales de Colores Pigmento (CMYK) y (RYB) marcan como colores PRIMARIOS
-Azul / -Cian
-Magenta/ -Rojo y
-Amarillo
omiten los llamados Colores Acromáticos
-Negro
-Blanco.
Pero nosotros los incluiremos y llamaremos:
“COLORES BÁSICOS”(Fotografía 3)
1 Amarillo.
2 Rojo.
3 Magenta.
4 Azul
5 Negro
6 Blanco.
3) COLORES SECUNDARIOS: (Fotografía 4)
Son el resultado de la mezcla de dos colores primarios y son:
-Anaranjado
-Violeta
-Verde
4) COLORES TERCIARIOS (Fotografía 5)
Se llama terciarios a los colores de la tercera generación. Cada uno se obtiene combinando un color primario con uno secundario. Estos seis colores intermedios llevan nombres compuestos que indican los colores de origen :
-Amarillo-naranja,
-Rojo-naranja.
-Rojo-violeta,
-Azul-violeta,
-Azul-verde, y
-Amarillo-verde.
5) COLORES COMPLEMENTARIOS (Fotografía 6)
Un color complementario es aquel que mejor contrasta con su opuesto, lo usemos donde lo usemos, se complementan perfectamente.
De nueva cuenta, en el Modelismo Histórico es necesario ser muy cauto con este tema, pues no tenemos tanta “libertad”
“La teoría es el sustento, la práctica, Creación”
¡BUEN MODELISMO!
image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.